Comment épargner et financer au mieux ses obsèques ?

Image principale de l'article Comment épargner et financer au mieux ses obsèques ?

Les obsèques ont un coût notable. Si vous voulez, en ce moment pénible, éviter à vos proches tout souci financier, il vaut mieux prévoir une solution de financement anticipé. Il en existe plusieurs, dont chacune a ses caractères propres.

De l'argent sur un compte bancaire

Vous pouvez, si vous le souhaitez, laisser de l'argent sur un compte spécifique, qui peut être le compte courant ou un livret d'épargne.

Si vous démontrez les liens qui vous unissent au défunt, et sous réserve d'autres conditions, la banque verse à la société de pompes funèbres le montant des obsèques. Cette somme, qui peut être débloquée très rapidement, est cependant soumise à un plafonnement.

Souscrire une assurance vie

Il est toujours possible de consacrer le montant d'une assurance vie au financement de ses obsèques. Il existe même des contrats d'assurance vie, dits de vie entière, dont le but spécifique est d'assurer le financement des funérailles.

En souscrivant un tel contrat, vous avez l'assurance qu'à votre décès, le bénéficiaire du contrat d'assurance touchera un capital déterminé. Cette somme, qui dépendra de la nature des primes versées, sera transmise au bénéficiaire, quelle que soit la date du décès du titulaire du contrat.

Choisir une assurance obsèques

La souscription, auprès d'une banque ou d'une compagnie d'assurance, d'un contrat d'assurance obsèques constitue une autre solution de financement anticipé de vos obsèques.

Vous pouvez souscrire un contrat en capital. Au décès du souscripteur, une somme déterminée est alors versée au bénéficiaire du contrat. Le contrat doit stipuler que cet argent doit servir à financer les funérailles. Seules les sommes excédant les dépenses consenties pour les obsèques peuvent être employées librement par le bénéficiaire du contrat.

Vous pouvez également choisir le contrat en prestations. Il prévoit non seulement le financement des obsèques, mais encore les détails de leur organisation. Ce qui inclut le choix de l'opérateur funéraire, du cercueil, du mode d'inhumation ou encore du type de cérémonie funèbre. L'opérateur funéraire, bénéficiaire du contrat, s'engage à respecter scrupuleusement les dispositions du contrat.

Pour en savoir + sur l’assurance obsèques.

D'autres solutions de financement

Si le défunt était en activité ou au chômage au moment de son décès, la Caisse primaire d'assurance maladie peut verser aux proches, sous certaines conditions, un capital décès destiné au financement des obsèques. Il est à noter que ce capital est plafonné.

Pour télécharger le formulaire : https://www.ameli.fr/sites/default/files/formualires/169/s3180.pdf

Par ailleurs, les caisses de retraite peuvent, dans certains cas, verser aux proches du défunt une somme permettant de couvrir en partie les frais d'obsèques. Par ailleurs, les sommes dues sur la pension du mois au cours duquel le retraité est décédé peuvent être réclamées par les personnes s'étant acquittées des frais d'obsèques. En effet, cette pension est due. De même, de nombreuses mutuelles prévoient, sous des conditions variables, le versement aux bénéficiaires désignés d'un capital ou d’une prestation spécifique, destinés à financer tout ou partie des obsèques.

Enfin, il est toujours possible, pour les héritiers, de demander la déduction des frais d'obsèques de la succession. Dans ce cas, cependant, le montant déductible ne peut pas dépasser une somme qui ne permettra que de couvrir une partie des frais d'obsèques.

Vos commentaires sur cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.