Comment l’age doit il affecter votre stratégie d’investissement?

//
Posted By
/
Comment0
/
Categories,

Une bonne répartition des ses actifs prend en compte l’age de l’épargnant.

Plus on est jeune plus on prend des risques et plus l’on vieilli plus l’on devient conservateur et on limite son exposition aux risques.

On conseille aux jeunes de placer leurs économies dans les actions et plus on avance dans l’age plus on sécurise en achetant des obligations.

Pour plus d’infos concernant l’épargne de précaution c’est ici: http://epargnersanssepriver.com/5627-2/

Mais qu’en est-il dans le détail ?

Une bonne répartition est forcement personnalisée !

Nous réagissons tous différemment à la prise de risque et à la perte de l’argent.

On peut répartir les épargnants en 3 catégories :

Ceux possédant un profil prudent, ceux avec un profil équilibré et ceux qui aiment prendre des risques que l’on appellera profil dynamique.

Suivant votre caractère, vos conditions de vie et votre vision du marché financier vous pourrez passer d’une catégorie à l’autre au cours de votre vie.

Quel type de placement choisir suivant son age et son profil d’épargnant?

Entre 20 et 40 ans:

Les épargnants sont bien installés dans leur vie active et ceux qui ont des enfants n’ont pas encore de frais importants (études, permis, voiture). C’est le moment idéal pour épargner et opter pour des placements à forte rentabilité, en acceptant une certaine part de risque.
En répartition dynamique, des risques sont pris en misant sur des supports vifs, tels que les actions, afin de tenter d’augmenter rapidement son capital. Les plus prudents préféreront une répartition diversifiée. En alliant rendement et sécurité, il est possible de sauvegarder, au pire le capital de départ.

Entre 40 et 50 ans:

Enfants à charges, crédit immobilier… entre 40 et 50 ans les frais sont souvent nombreux, les enfants sont plus grands, et les frais s’accumulent. Par ailleurs, avec l’âge, la majorité des épargnants commencent à préférer des risques mesurés. Il faut donc commencer à sécuriser son capital. La part en actions doit être réduite au profit de placements moins risqués ( fonds euros, immobilier, fonds flexibles, obligations…)

Entre 50 et 60 ans:

La situation familiale redevient plus souple et certains épargnant arrive au bout de leur crédit immobilier. La recherche du rendement reste présente, mais la part de supports moins risqués est en augmentation. Il est par ailleurs impératif de sécuriser une bonne partie de ses actifs, il est crucial de ne plus être exposé au moindre risque les quelques années précédents sa cessation d’activité.

 

Au delà de 60 ans :

La retraite approche, il n’est plus l’heure de prendre le moindre risque, mais au contraire de sécuriser au maximum l’effort d’épargne d’une vie. Il est temps de préparer sa succession. Le profil dynamique n’est alors applicable pour une partie de son capital.

 

Que pensez vous de ces répartitions ? Et vous comment placez vous votre argent ?

Leave a Reply