acheter une maison

Faut-il acheter une maison quand on est jeune?

//
Posted By
/
Comments4
/
Categories, ,

Acheter une maison ou un appartement et comment faire afin d’y arriver est une question que l’on me pose régulièrement. Que vous envisagiez d’acheter un appartement ou une maison à 18 ans, à 21 ans ou à n’importe quel age, c’est à la fois simple et à la fois compliqué. En tout cas, c’est du travail!

Nous avons acheté un appartement ma femme et moi lorsque j’avais 33 ans – c’est loin d’être précoce!. 3 ans plus tard nous avons effectué notre 1er investissement immobilier. La plupart des gens pensent que nous sommes fous et que c’est assez risqué de se lancer dans de l’immobilier locatif.

On me pose beaucoup de questions sur ce que j’en ai appris et si tout le monde peut le faire.

Pourquoi avons-nous acheté notre maison si tard?

Comme beaucoup de personnes, après nos études, nous avons enchainé les emplois en CDD. Impossible de devenir propriétaire si vous n’avez pas un dossier bancaire béton. Il fallait attendre d’obtenir un CDI voir 2 afin d’assurer le dossier. Cela ne m’a pas empêché pour autant de me former afin d’être prêt et de savoir comment m’y prendre lorsque le moment sera venu d’acheter notre résidence principale.

Nous n’avions pas comme objectif de vie d’être propriétaire à tout prix, mais l’occasion s’est présentée à nous.

Un jour, notre propriétaire nous a appelé pour nous dire qu’il souhaitait vendre l’appartement que nous louions. Ma femme et moi étions prioritaire si nous souhaitions l’acheter.

Nous n’avions jamais envisagé ce cas de figure mais nous n’avions pas non plus envisagé de déménager!

J’ai donc pris ma calculatrice et fais un calcul simple: rembourser en crédit immobilier ce que nous payions en loyer. Nous avons fait une proposition assez basse par rapport au marché et miracle…elle a été acceptée!

Il fallait obtenir l’accord d’une banque afin de devenir propriétaires. J’étais en CDI mais ma femme non.

Nous n’avons même pas eu le temps de commencer à aller voir les banques que notre propriétaire avait un refus de ses créanciers. Il ne pouvait pas revendre un appartement à aussi bas prix.

Qu’à cela ne tienne, il nous avait donné l’envie d’être propriétaire et de chercher si nous pouvions trouver un bien sur le marché qui nous plaise et qui soit dans notre budget.

Quelques semaines après nous trouvions notre bonheur et décrochions un crédit.

Si c’était à refaire, ferais-je les mêmes choix?

1. J’aurai acheté un bien immobilier plus tôt

J’ai décroché mon 1er CDI à 23 ans et j’aurais du investir dans le locatif à cette époque. Mais je ne m’intéressais pas à la finance, ni aux placements immobilier. 13 ans plus tard j’aurais déjà remboursé au moins la moitié de mon crédit immobilier. Je pourrais déjà posséder un joli parc locatif. D’où l’importance de commencer à investir jeune… Aucun intérêt d’être propriétaire occupant par contre, il faut rester au moins 8 ans dans son bien pour ne pas perdre d’argent. Il m’était impossible de me projeter au delà de 6 mois à l’époque alors 8 ans….

Si vous êtes jeunes, formez vous et n’hésitez pas à aller demander à une banque combien vous pouvez emprunter. Même en commençant petit, comme avec l’achat d’un garage, vous construisez votre patrimoine et votre avenir financier.

2. Je n’aurais pas acheté des parts de scpi

J’ai fait un tas d’erreur avec mon argent notamment dans le choix de mes placements. J’ai acheté des parts de SCPI car je voulais diversifier mon épargne, investir dans l’immobilier mais je ne voulais pas démarcher les banques ni prendre des risques de loyers impayés.

Quand tu n’as pas envie de faire quelque chose tu te trouve toutes les excuses du monde afin de ne pas le faire. J’avais peur et je n’avais pas envie de chercher un appartement ou une maison. Cela prenais trop de temps pour faire des visites, trop de papiers à faire….Des excuses!

J’ai donc décidé d’acheter des parts de SCPI, ce que l’on appelle également la pierre-papier. Le principe c’est d’acheter des parts d’une entreprise qui gère un énorme parc de biens immobiliers. En contrepartie de la somme investie on touche un loyer et la part se valorise.

Cela peut être très intéressant pour des personnes qui ont besoin de baisser leurs impôts. Je n’en payais pas, ce n’était pas la stratégie optimale!

J’aurais du investir dans l’immobilier locatif afin de bénéficier de l’effet de levier. Lorsque vous investissez dans un bien en vue de le louer, vous avez un crédit à rembourser. Ce crédit est en partie voir en totalité remboursé par le loyer que vous percevez. Vous achetez donc un bien grâce à l’argent d’un tiers!

Encore une fois, je ne me formais pas, n’apprenais pas et je ne m’intéressais pas à mon avenir. Ne faites pas la même erreur!

3. J’aurais du louer plus petit

J’habitais seul et je venais de décrocher mon 1er CDI. J’avais envie d’avoir un appartement spacieux pour me sentir bien. J’ai donc loué un T3 de 70m2. A quoi pouvais bien me servir tout cet espace? Avec le recul je me dis que j’aurais du prendre un appartement plus petit et économiser 200€ par mois. Cela m’aurais permis de voyager plus, de sortir plus ou d’économiser. Tout ça pour dire que cet argent aurait servi à m’enrichir financièrement ou culturellement et pas enrichir mon propriétaire!

Si c’était à refaire, quelles décisions prendriez vous concernant votre logement? Achèteriez vous la même maison? Plus grande, plus petite? J’attends vos réponses!

 

4 Responses

  1. Bonjour,
    il est préférable en effet d’acheter pour louer à d’autres personnes. Mais cela dépend aussi de son (ou ses) métier(s). Ne vaut-il mieux pas changer de pays et essayer de gagner beaucoup plus que de rester dans un trou à rat dans un pays qui va taxer de plus en plus ceux qui gagnent encore de l’argent et qui ne s’appellent pas google ?

  2. checkman

    Ça serait à refaire, j’essaierais d’acheter un petit immeuble pour habiter un des apparts (le plus petit), et louer le reste. Ou des garages peut être.

    Je connais un gars qui était propriétaire de sa maison et qui louait en plus des appartements à 21 ans. Le pire, c’est que ce n’est pas un fils à papa. Par contre il a passé 3 ans à bosser tous les matins et tous les après-midi 6 jours sur 7, plus les dimanches matin (il avait un CDI très bien payé et il faisait de l’intérim en plus). Il faisait aux alentours de 4000€ par mois de cette manière.
    Le gars à juste sacrifié 3 ans de sa vie pour s’acheter son futur, pas bête.

    Vu que c’est un bosseur il a préféré acheter sa propre affaire plutôt que de travailler pour les autres. Et en parallèle il continue à investir dans l’immobilier. J’ai fait un calcul rapide avec lui, s’il continu ainsi il pourra prendre une bonne semi-retraite à 35 ans grand max (en admettant qu’il supporte de ne plus faire son travail qu’il aime tant pour s’investir à fond dans l’immobilier et d’autres investissements).

  3. J’ai tendance à penser qu’il vaut mieux louer petit, épargner beaucoup et investir en bourse jeune, puis acheter sa résidence principale plus tard, lorsqu’on a un bon portefeuille financier pour faire un premier bon achat immobilier mais directement de qualité top, dans de bonnes conditions d’emprunt. La résidence principale c’est plus de la consommation que de l’investissement. Tout est bien-sûr relatif de l’endroit où on vit. Si les loyers sont très élevés, c’est sûr que ça ne sert à rien de faire ça. Dans mon cas, louer m’a permis d’économiser et d’investir suffisamment pour qu’emprunter ne soit même pas une nécessité lorsque j’ai voulu acheter. Si j’avais acheté plus jeune, j’aurais perdu trop d’argent dans les transactions, taxes de propriété et intérêts d’effets de levier pour reverser plus tard cette même somme dans une autre maison plus grande pour fonder une famille. Plus tard encore, j’arrêterai de travailler, vendrai ma maison, ajouterai la somme de la vente en actifs financiers et redeviendrai locataire. Pour moi être propriétaire de sa résidence principale, c’est juste avoir un retour sur loyer. Une fois que ton portefeuille d’actions atteint des sommes semblables aux prix des maisons (+ 100 000 euros) ça monte tellement plus vite que l’immobilier, qu’on réalise mieux que la pierre est + pour sécuriser du capital que pour le croître. L’effet de levier est un peu un leurre car on oublie vite de déduire les frais (réparations, entretiens, déplacements, gestion…), taxes et les intérêts. Si jamais je devais emprunter pour investir, j’investirai dans la bourse plutôt que dans l’immobilier.

    1. Bonjour Serge,
      Entre acheter et louer le débat est complexe et long. Cela dépend de tellement de facteurs que le choix est au cas par cas. J’ai d’ailleurs écris un article sur le sujet. Concernant les investissements la bourse et l’immobilier sont deux moyens important. La bourse offre des rendements élevés et des dividendes. C’est un moyen intéressant de s’enrichir. L’investissement immobilier également. Non pas la résidence principale mais les investissements locatifs. L’effet de levier et incomparable dans ce cas et ceux malgré les taxes, impôts, réparations…
      Il faut utiliser la bourse et l’immobilier à mon avis et pas un au détriment de l’autre.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.