court

Les 11 meilleurs placements à court terme pour votre argent

//
Posted By
/
Comment0
/
Categories, ,

Les 11 meilleurs placements à court terme pour votre argent.

“J’ai 50 000€ que j’ai envie d’investir mais je veux faire plus de rendement que ce que la banque me propose. Où puis-je obtenir un rendement élevé sur un investissement à court terme avec un risque limité ?”

Cette question m’a été posée l’autre jour.

Vous seriez surpris de savoir combien de fois je me suis posé la même question. Je ne compte même plus !

Nous vivons une période mouvementée où le marché boursier se comporte comme un schizophrène et les taux d’intérêt sont à des niveaux records – encore une fois. Beaucoup d’amis ont déjà renégocié leur crédit immobilier à la baisse.

Les faibles taux pour emprunter sont géniaux, mais comment faire pour investir de l’argent à court terme?

Dans un marché aussi instable, l’investissement à court terme peut être une solution intéressante pour les investisseurs. Qu’il s’agisse d’ investir 10 000 € ou 100 000 € – avec peu ou pas de risque, vous pouvez le faire tout en sachant que votre argent ne sera pas bloqué pendant de longues périodes.

L’investissement typique à court terme dure de quelques mois à quelques années, et peut être transformé en liquidités ou autres placements à court terme une fois qu’il atteint son échéance. (Dans le monde de l’investissement, les investissements «à long terme» sont vraiment à long terme – souvent des décennies – ce qui laisse place à des placements à court terme qui durent moins de 2 ans.)

Mes meilleurs choix pour les placements à court terme

Il existe différents comptes de placement à court terme à votre disposition, et ce que vous devez choisir dépend de votre situation et de vos préférences.

Les meilleurs placements à court terme pour protéger votre argent et limiter vos risques:

  1. Crowdfunding
  2. Superlivrets
  3. Cashback
  4. Compte à terme
  5. Livret Jeune
  6. Livret d’épargne populaire
  7. Livret A
  8. Fonds obligataires à court terme
  9. Certificat OR
  10. Obligations d’État
  11. Remboursez vos crédits par anticipation

1. Financement participatif ou Crowdfunding

Le financement participatif ou crowdfunding est une expression décrivant toutes les méthodes de transactions financières qui font appel à un grand nombre de personnes afin de financer un projet.

Ce mode de financement se fait sans l’aide des acteurs traditionnels du financement comme les banques. L’émergence des plateformes de financement participatif a été permise grâce à internet et aux réseaux sociaux. Le financement participatif comprend différents secteurs tels que le don (donation crowdfunding), la récompense (ou don avec contrepartie), le prêt (aussi appelé credit crowdfunding, crowdlending,  peer-to-peer lending ou prêt participatif) et le capital-investissement.

Vous pouvez prêter de l’argent à une entreprise qui vous le rendra avec intérêts. Le taux d’intérêt et la durée du prêt est défini par avance. Le site https://www.pretup.fr/ propose de financer des PME/TPE pour un rendement moyen de 8%.

Vous pouvez également investir dans les petites et moyennes entreprises françaises (TPE-PME) qui créent des emplois près de chez vous. Vous pouvez prendre des parts du capital d’une entreprise prometteuse (actions) ou prêtez avec intérêts à des entreprises bien établies (obligations). Cela se passe par exemple sur https://www.bulbintown.com/

Connaissez vous l’investissement en royalties ? En échange de votre investissement, vous avez droit à un pourcentage du chiffres d’affaires de l’entreprise financée, versé tous les 3 mois pendant 5 ans. Les royalties sont un investissement sans prise de parts au capital : vous êtes informé régulièrement en laissant l’équipe gérer sereinement le projet et ses objectifs à long terme, sans avoir à valider les comptes de l’entreprise ou à assister à l’assemblée générale annuelle. Pour plus d’informations regardez le site https://www.wedogood.co/

Vous pouvez prêter de petites sommes, dès 20€, jusqu’à des milliers d’euros. La somme que vous devriez investir dépend du niveau de risque auquel vous êtes prêt à faire face, ainsi que de votre échéancier d’investissement. Mais l’idée est intéressante : investir dans des entreprises dans lesquelles vous croyez plutôt que de laisser l’argent dormir sur un compte.

2. Superlivrets

Vous voulez être sur que votre investissement soit sécurisé tout en générant un peu de profit? Les superlivrets sont très adaptés à cet objectif.

En utilisant un superlivret pour l’investissement à court terme, vous obtiendrez:

  • La garantie de ne jamais perdre de capital.
  • Un petit rendement sans risque de votre investissement: 3,3% bruts pour les meilleurs
  • Un plafond élevé. Si les dépôts sur le livret A ou du Livret développement durable LDD (ex CODEVI) sont plafonnés respectivement à 22 950 € et 12 000 € (depuis le 1er octobre 2012), le plafond sur les super livrets est généralement beaucoup plus élevés (jusqu’à 3 millions d’€uros dans la plupart des cas, de quoi voir venir !).
  • Gratuité : généralement les super livrets sont sans aucuns frais (ni sur les versements, ni sur la gestion, ni sur les retraits). La clôture est généralement également gratuite.
  • Liberté du capital : les dépôts et retraits sont libres : votre capital reste toujours disponible
  •  Pas besoin de changer de banque : Généralement, les super livrets sont accessibles à tous, pas besoin d’avoir un compte courant dans une banque pour être client de leur super livret (attention ce n’est pas le cas de tous les super livrets).

En utilisant un superlivret vous n’aurez pas :

  • Les rendements potentiels plus élevés d’autres types d’investissements. Étant donné que les superlivrets n’offrent pas les meilleurs taux d’intérêt en ce moment, vous pourriez potentiellement obtenir plus de rentabilité en mettant votre argent ailleurs. Cependant, cela nécessiterait plus de risques, ce qui est quelque chose que vous voudrez éviter quand il s’agit d’investir à court terme.

Le livret d’épargne Monabanq (3,3 % brut pendant un an jusqu’à 50.000 euros), le Livret EUR de Cortal Consors ou le Compte Epargne Cetelem (3,25 % brut pendant un an jusqu’à 50.000 euros) sont de bons choix. Attention cependant aux conditions pour profiter de ces offres, souvent également réservées aux nouveaux clients, à la chute de la rémunération au-delà du plafond de 50.000 euros et aux dates limite de versement.

3. Cashback

Bien que le cashback ne soit pas un placement à court terme, les gains offerts par les sites de cashback peuvent être extrêmement lucratifs. Cependant, vos «gains» seront basés sur vos dépenses…

Le terme cashback, signifie “remise en argent”. Vous achetez sur un site internet et en échange de votre achat, le site vous reverse un pourcentage.

J’ai acheté dernièrement des chaussures de running à 100€. Le site de cashback m’a remboursé 6€. Pas mal non ?  N’hésitez pas à passer par ce lien de parrainage si cette idée vous intéresse : http://fr.igraal.com/?parrain=natz1

4. Compte à terme

Un compte à terme (CAT) est un dépôt bancaire où l’argent ne peut être retiré qu’à l’échéance d’un certain terme ou période de temps. En contrepartie, le taux d’intérêt associé est généralement plus élevé que pour un compte courant type livret A, où la somme peut être retirée à n’importe quel moment.

Chaque établissement fixe un montant minimal de dépôt. Le Crédit Mutuel ou le CIC proposent des CAT à partir de 150 euros, la Banque Postale à partir de 750 euros et pour la Caisse d’Epargne, il faut compter 1.000 euros. Le dépôt se fait en une seule fois. La durée est variable : 1 mois, 3 mois, 6 mois, 1 an ou plus. Il est impossible d’ouvrir un compte à terme pour une durée inférieure à 1 mois.

D’un point de vue commercial, il existe deux catégories de CAT :

  • Les comptes à terme classiques, à taux fixe,
  • Les comptes à terme à taux progressif où le taux de rémunération augmente à chaque trimestre ou à chaque semestre, voire à chaque année.

https://www.raisin.fr/ ou https://www.psabanque.fr/compte-a-terme/ propose les meilleurs CAT. de l’ordre de 1,25 à 1,50% bruts.

5. Livret jeune

Le livret jeune est une solution épargne idéale pour les jeunes de 12 à 25 ans. Le taux d’intérêt du livret jeune est net d’impôts et de prélèvements sociaux.

De plus, le taux du livret jeune sera toujours au moins égal à celui du livret A, c’est la réglementation. Dans les faits, le livret jeune a toujours un taux net d’impôts supérieur à celui du livret A.

Argent toujours disponible et aucuns frais ! Le livret jeune est le compte épargne indispensable pour les 12-25 ans.

Le montant maximal de dépôt sur le livret jeune est de 1 600 Euros. Mais de la même façon que pour le Livret A, la capitalisation d’intérêts peut porter le solde de l’épargne au-delà de ce plafond.

Depuis 1998, les banques distribuant le Livret jeune fixent elles-même le taux rémunérateur de l’épargne. Toutefois, sa rémunération est indexée sur celle du Livret A et la réglementation impose que le taux du Livret jeune soit au moins égale à celle du Livret A, soit 0,75% depuis août 2015. Mais dans la pratique, les établissement bancaires servent à leurs jeunes clients un taux plus intéressant que sur les autres produits d’épargne réglementée. A titre d’exemple, la Banque Postale propose actuellement un Livret jeune au taux de 1,65% et la Société Générale une rémunération de 2%.

6. LEP

Le Livret d’épargne populaire (LEP) a été créé en 1982 dans le but d’offrir, aux personnes les plus modestes, une protection de leurs économies contre la hausse des prix. Il permet, aujourd’hui, d’épargner jusqu’à 7.700 euros et bénéficie d’une exonération sociale et fiscale.

Le taux de rémunération est fixé à 1,25% par an depuis le 1er août 2017. Le taux d’intérêt du LEP est égal à celui du Livret A augmenté d’une majoration.

Le plafond des dépôts sur le Livret d’épargne populaire est actuellement de 7.700 € .

Pour ouvrir un LEP, il faut présenter un avis d’imposition (ou un justificatif d’impôt) de l’année précédente (ou de l’année en cours si vous l’avez). L’établissement financier vérifie que votre revenu fiscal de référence ne dépasse pas le plafond fixé par la loi.
Il est de 19 275€ pour une part fiscale et de 29567€ pour deux parts.

7. Livret A

Le Livret A est distribué, en France, par tous les réseaux bancaires. Ancienne chasse gardée de la Banque Postale, de la Caisse d’Epargne et du Crédit Mutuel, vous pouvez aujourd’hui détenir un Livret A au Crédit Agricole, à la Société Générale, chez BNP Paribas ou dans une banque en ligne !

Une ouverture du Livret A est possible pour tout particulier (qu’il soit majeur ou mineur). Une personne mineure peut d’ailleurs ouvrir un Livret A sans l’intervention de son représentant légal, mais ne pourra lui-même retirer des sommes qu’à partir de ses 16 ans (sauf opposition de son représentant légal).

Le plafond des dépôts est limité à 22.950 euros pour les particuliers (depuis le 1er janvier 2013) ou 76.500 euros pour les personnes de droit privé sans but lucratif (associations).

Son taux de rémunération est de 0,75% annuel en vigueur depuis 2015 et jusqu’à début 2018. Ce taux peut être modifié jusqu’à 4 fois par an selon les règles de fixation des taux en vigueur.

Les intérêts de ce produit sont complètement défiscalisés. Les revenus des Livrets A ne sont ni soumis à l’impôt ni aux prélèvements sociaux.

Ce livret ne rapporte pas beaucoup mais votre argent est disponible à tout moment.

8. Fonds obligataires à court terme

Les fonds obligataires à court terme sont des produits qui ne sont généralement gérés que par un conseiller financier professionnel. Ces fonds sont peu sensibles aux variations des taux d’intérêt, ce qui les rend adaptés aux investisseurs qui souhaitent se prémunir contre une hausse des taux. Néanmoins, dans un environnement de taux bas, le gérant dispose d’une marge de manœuvre limitée pour générer une performance correcte (voire même positive !) après frais. En effet, alors que les taux à 2 ans en zone euro sont aujourd’hui inférieurs à 0%, les fonds « court terme » facturent des frais annuels de l’ordre de 0,7% en moyenne, pour les parts destinées aux particuliers. Pour espérer délivrer un rendement convenable, un gérant de dette court terme doit donc soit bénéficier de frais ultra-compétitifs, soit être prêt à investir sur des titres plus rémunérateurs, mais également plus risqués.

Vous pouvez en acheter auprès votre banquier ou par une banque en ligne comme Fortuneo.

Gagnez 80€ en ouvrant un compte gratuit chez Fortuneo.
Pour cela il vous suffit de taper le code parrain : 12580163 lors de l’inscription ( à la question :« comment avez vous connu fortuneo ?»)

9. Certificat OR

Bénéficiant d’un attrait incontesté auprès des investisseurs, l’Or est utilisé comme actif de diversification pour les investisseurs face à un environnement économique et financier incertain. L’Or est un actif résistant en temps de crise : le cours de l’Or est en effet relativement indépendant des cycles économiques. Il peut être utilisé comme moyen de couverture contre les événements exceptionnels et les craintes géopolitiques. Il est réputé pour offrir une protection contre le risque inflationniste. Attention ce type d’investissement n’est pas garanti en capital.

10. Obligations d’État

Une obligation d’État est un titre de créance sur le Trésor public, une part de la dette nationale négociable en Bourse. Le Trésor public pour se financer fait ainsi régulièrement appel à l’apport de fonds privés via le marché obligataire. Pour cela, L’État emprunte grâce aux obligations. Gestion la plus courante de la dette à long terme, L’État émet principalement des obligations que l’on nomme OAT, (obligation assimilable à un titre du Trésor). L’OAT consiste à rattacher une nouvelle émission d’obligation à une tranche d’émission émise antérieurement. En bref, L’État rachète une dette par une autre dette. L’État peut également émettre des obligations dans une autre monnaie sur d’autre marché, on parle alors d’obligations souveraines.

Concrètement, un particulier qui achète une obligation prête de l’argent à l’État pour une somme égale à la valeur nominale de l’obligation et touche chaque année des intérêts sur cet emprunt, ce que l’on nomme le « coupon » . L’État s’engage à rembourser à une date précise la valeur nominale de l‘’obligation et à payer chaque année des intérêts sur cette valeur nominale. L’emprunt d’État peut être de court, moyen ou long terme. Par exemple, se négocie actuellement à la Bourse de Paris une OAT de l’État français à 6 % à terme en 2025.

Si cela vous intéresse, prenez rendez vous avec votre banquier.

11. Remboursez votre crédit immobilier par anticipation

Vous cherchez un excellent retour sur votre investissement ? Remboursez votre crédit immobilier par anticipation! Comme une grande majorité de personnes, vous avez souscrit un crédit pour financer votre achat immobilier. Mais une rentrée d’argent inattendue ou la vente de votre logement vous amènent à envisager de solder le capital restant dû de votre prêt immobilier avant la date prévue au contrat. Vous avez en effet le droit de rembourser, en totalité ou en partie, un prêt par anticipation. Mais attention, en fonction des clauses de votre contrat, vous n’avez pas toujours intérêt à le faire.

La plupart des contrats de prêt prévoit des indemnités en cas de remboursement anticipé. Mais leur montant est limité par la loi. Ces indemnités ne peuvent pas dépasser l’équivalent d’un semestre d’intérêts au taux moyen du crédit, tout en étant plafonnées à 3 % du capital restant dû.

Par ailleurs, votre contrat peut stipuler que les remboursements anticipés inférieurs ou égaux à 10 % du montant initial du prêt sont interdits, sauf s’il s’agit du solde de ce prêt. Si vous avez souscrit un prêt de longue durée, de vingt ans et au-delà, les pénalités ne sont généralement plus exigées au-delà d’un certain nombre d’années.

Avant d’opter pour le remboursement anticipé de votre crédit, pesez le pour et le contre. Si vous le soldez au moment où vous vendez pour acheter : pas de problème si votre nouveau financement est accordé par la même banque. Si vous n’êtes pas dans ce cas de figure, faites vos comptes.

S’il ne vous reste que quelques années de crédit à payer, le remboursement n’est peut-être pas une bonne affaire, surtout si le taux d’intérêt est bas et que vous êtes soumis à des pénalités. Dans ce cas, vous avez peut-être intérêt à placer la somme dont vous disposez, surtout si la rémunération est intéressante. En revanche, s’il reste une longue période de remboursement à courir (supérieure à la durée pendant laquelle vous avez déjà remboursé votre prêt), le remboursement s’avérera avantageux.

Conclusion

Je vous ai donné quelques pistes pour investir mais n’hésitez pas à sortir des sentiers battus et découvrir d’autres opportunités. Le web regorge d’idée en tout genre. Soyez curieux.

L’investissement à court terme est très différent de l’investissement à long terme. Lorsque vous voulez investir votre argent pour seulement quelques semaines ou quelques mois, vous ne voulez pas placer cet argent dans des placements qui ne sont pas faciles à vendre, ayant des frais élevés ou qui sont trop risqués.

Comment investissez-vous votre argent à court terme? Avez-vous déjà utilisé une des stratégies énumérées ci-dessus?

Leave a Reply