le minimalisme

Comment le minimalisme a changé ma vie

//
Posted By
/
Comments5
/
Categories,

Je n’ai pas toujours été un minimaliste et je n’ai pas toujours été intéressé par la vie minimaliste. J’avais l’habitude d’acheter des tonnes d’objets qui me plaisaient au grès de mes envies et je ne voulait surtout pas me priver. La richesse c’était ça pour moi, ne pas avoir à me priver par manque d’argent.

J’ai accumulé beaucoup d’objets, notamment dvd, livres, objets hi-tech, jouets, jeux vidéos etc… Si je passais devant une boutique avec une promotion intéressante je me disais que même si je n’avais pas besoin de suite de cet objet, j’en aurai l’utilité un jour ou l’autre..

Puis, il y a environ 5 ans, je me suis rendu compte que j’avais trop de choses et que j’avais une relation malsaine avec les choses matérielles. Je me sentais oppressé par le bazar, le surplus.

A la suite de cela nous avons décidé, avec ma femme, de faire le tri dans nos possessions. Nous avons jeté énormément d’objets, vendu une partie et avons fait don du reste. Maintenant, nous ne possèdons que des objets dont nous nous servons très régulièrement. Nous n’avons plus de superflu. Pour ma part, lorsque je vais acheter un objet, je me demande si j’en ai vraiment besoin, quel usage vais-je en faire et si je n’ai pas un objet à la maison qui pourrait faire l’affaire

Lorsque nous avons déménagé il y a 3 ans, nous nous sommes rendus compte qu’il y avait encore des choses dont on pouvait se séparer. Aujourd’hui encore, je trouve toujours des objets à jeter ou à donner. Même si j’achète très peu de biens, les cadeaux que l’on reçoit viennent s’amasser dans notre intérieur. J’ai parfois l’impression que c’est une course sans fin!

Je sais que tout le monde ne veut pas être minimaliste. Et je ne pousse personne à le devenir. Je sais que acheter n’est pas un mal en soi et qu’il y a beaucoup de choses matérielles qui rendent la vie plus facile.

Je veux seulement vous montrer ce que le style de vie minimaliste peut offrir, peut apporter comme satisfaction.

Beaucoup de personne achètent pleins d’objets, ils n’en n’ont jamais assez. La société pousse à la consommation et la plupart des gens vivent pour consommer. Ils pensent qu’avoir c’est être.

J’ai le dernier téléphone alors je suis cool, j’ai une grosse voiture alors je suis important….

Peut être n’êtes vous pas concernés mais jetez quand même un œil chez vous et regardez si vous voyez des objets dont vous n’avez pas besoin. Surconsommer peut amener à être endetté, à acheter des objets afin d’impressionner son entourage etc…

Le fait d’être minimaliste a changé ma vie pour le mieux, et je crois qu’il peut aussi changer la vie des autres.

J’avais l’habitude de passer beaucoup de temps à penser aux choses que j’avais achetées, celles que j’allais bientôt acheter et à dépenser tout mon argent pour de nouvelles possessions. Je suis loin de tout cela à présent.

Acheter, accumuler, tout est très facile. Se balader dans une boutique, regarder un catalogue, vous trouverez toujours un objet qui vous fait envie. Alors pourquoi ne pas l’acheter? On fini par encombrer son intérieur et on se dit que la maison est trop petite et qu’il faut en acheter une plus grande. C’est une course sans fin.

Pourquoi opter pour un style de vie minimaliste?

  • Une vie minimaliste peut vous aider à économiser plus d’argent. Une vie minimaliste signifie que vous achèterez moins de choses. Vous n’achèterez que ce que vous voulez et ce dont vous avez vraiment besoin.
  • Une vie minimaliste signifie moins de désordre. Le désordre peut envahir la vie d’une personne. Vous vous sentez peut-être stressé, fatigué, comme si vos affaires prenaient le dessus sur votre vie, et plus encore.
  • La vie minimaliste peut vous donner plus de temps. En vivant avec moins de choses, vous pouvez consacrer moins de temps au nettoyage, à l’entretien et aux réparations. Plus vous avez de choses, plus vous aurez besoin de nettoyer, d’entretenir et de réparer. Pensez à ce que vous pourriez faire avec tout ce temps supplémentaire!

Voici comment la vie minimaliste a changé ma vie:

L’habit ne fait pas le moine

En étant minimaliste, je me suis rendu compte que je n’avais pas besoin de grand-chose pour être heureux. Avant, je pensais que j’avais besoin de beaucoup de vêtements pour être heureux, mais maintenant je sais que je n’ai pas vraiment besoin de grand chose.

En fait, je n’achète pratiquement jamais de vêtements et je porte presque les mêmes choses depuis plusieurs années.

Pour moi, il s’agit d’acheter des choses qui sont plus “classiques”, qui ne seront pas démodées, des choses que j’aime vraiment au lieu de ce qui est à la mode pour le mois, et ainsi de suite.

Ça fait du bien quand on se rend compte qu’on n’ a pas besoin de posséder tout ce qui existe.

A la place, achetez ce que vous voulez et dont vous avez besoin, plutôt que de penser à suivre la mode ou les autres et arrêtez de faire des dépenses “coup de cœur”, cela ne vous rendra pas plus heureux.

La vie minimaliste me donne plus de temps libre

La vie minimaliste me permet d’avoir plus de temps à consacrer à d’autres choses.

Pensez-y: Plus vous avez de choses, plus vous avez de temps à consacrer à leur utilisation, à leur entretien, à leur réparation, à leur nettoyage, etc.

Je préférerais vivre avec moins que de penser à toutes les choses que je possède et qui ont besoin de nettoyage ou de réparations!

Articles liés au minimalisme:

 

Avec la vie minimaliste, je me suis rendu compte que je n’ai pas besoin de grand-chose.

Avant d’être minimaliste, je gardais beaucoup de choses parce que je pensais en avoir besoin un jour ou l’autre. Je n’utilisais probablement qu’environ un quart de ce que j’avais dans ma maison.

En réalité, c’était probablement même moins que le quart….

Je sais que je ne suis pas seul, et beaucoup de gens gardent des objets parce qu’ils pensent qu’ils pourraient en avoir besoin à l’avenir. Vous savez ce que c’est – vous achetez quelque chose, ne l’utilisez pas tout de suite, et des années plus tard vous le trouvez, mais vous ne pouvez tout simplement pas le jeter au cas où il y aurait des circonstances où vous auriez besoin de cet article précis.

Si cet exemple vous parle, alors vous devriez mettre une date limite d’utilisation de chaque objet. Si vous ne l’utilisez pas dans le délai d’un an, il y a de fortes chances que vous n’en ayez jamais besoin.

Au lieu d’acheter des articles que vous utilisez rarement, vous pouvez songer à les louer ou à les emprunter à quelqu’un d’autre.

Quand je pense à tout ce qu’on a donné, jeter ou vendu, je me dis que je ne me souviens même pas de la moitié des choses. Je me rends compte maintenant du peu dont nous avions vraiment besoin, et ces objets-là ne me rendaient certainement pas heureux puisque je n’arrive même pas à m’en souvenir!

J’économise plus d’argent en vivant avec moins.

Maintenant que nous vivons avec moins, nous pouvons économiser beaucoup d’argent. Je ne regarde plus les catalogues publicitaires, je ne me balade plus dans les supermarchés, je trouve que beaucoup d’objets a vendre n’ont aucun intérêt.

De plus, maintenant que je me rends compte de la somme d’argent que j’ai gaspillée au fil des ans, je peux dire ” non ” aux envies d’achat.

Je peux aussi entrer dans un magasin et n’acheter que ce dont j’ai besoin même si il y a des promotions alléchantes partout!

J’ai beaucoup plus de contrôle sur mes dépenses et cela m’a fait économiser beaucoup d’argent.

A lire également:

 

Je comprends maintenant que je n’ai plus besoin de posséder pour être heureux.

Avoir plus de choses ne fait pas de toi une personne plus heureuse. Les objets ne font pas de toi une meilleure personne, ils ne te rendent pas plus important que les autres.

En fait, dans bien des cas c’est l’inverse qui se produit.

Je le sais parce que je possède très peu de choses et que je suis plus heureux que jamais.

Vous ne devriez posséder des choses que si vous en avez vraiment envie ou besoin.

 

Pensez-vous que la vie minimaliste pourrait changer votre vie? J’attends votre avis!

Vous pouvez également liker la page FB ou devenir membre du groupe Apprendre et Investir. 

Vous pouvez aussi me soutenir en faisant un don sur Tipee.

Merci et n’oubliez pas: “Croyez en vous!”

 

5 Responses

  1. Bonjour,
    le minimalisme semble à la mode. Mais je me demande si ce n’est pas encore une de ces sectes qui a pour but de forcer les gens à se débarrasser de… Se débarrasser des objets. De tout lien avec des racines, des appartenances, de la tradition. De la possession en général.
    Le but final serait de détacher les gens de l’envie de posséder quelque chose.
    Cela tombe bien ! Les grands de ce monde font tout pour nous en déposséder.
    Le minimalisme semble à contre courant de la société de consommation.
    La société de consommation est la fille de l’accroissement de la richesse des ménages.
    Aujourd’hui on prône le dépouillement.
    Mais cela va arriver ! Les taxes, impôts, intérêts négatifs et dettes en tout genre créées pour engraisser les très grandes banques vont mettre les occidentaux sur la paille.
    Autant adopter la mode minimaliste tout de suite ! 🙂

    Cela dit, j’abonde dans ton sens. On n’a pas besoin de grand chose. Juste assez d’argent pour être en sécurité. C’est à dire : beaucoup. Suffisamment pour fuir ce pays et ne pas avoir à travailler pour ces esclavagistes.

  2. checkman

    Course sans fin… en effet c’est le terme.
    Il y a environs 5 ans avec ma femme nous nous sommes débarrassés d’une quantité phénoménale d’objets, de vêtements, de… “trucs”. On en a donné la majorité en lot, le reste est allé à la déchetterie (je n’avais pas envie de perdre mon temps à passer une journée dans un brocante, ni même à passer des annonces et accueillir les acheteurs chez moi).

    Nous avons recommencé il doit y avoir 3 ans. Et aujourd’hui on en a encore plus qu’à l’époque…

    Bien sûr depuis nous avons eu un enfant en plus, ce qui n’aide pas. Mais ma femme trouve toujours un truc à acheter quand on va dans un magasin. Même s’il si on a besoin de rien (ce qui arrive 90% du temps…) elle va acheter deux nouveaux jouets (livres, vêtements…) pour les enfants (“pour ne pas faire de jaloux”). Alors que si on avait rien acheté (ils n’ont pas besoin de nouveaux jouets…), il n’y aurait de toute façon pas eu de jalousie puisque personne n’aurait rien eu.

    J’en suis parfois à me dire que je vais oublier volontairement mes moyens de paiement chez moi… mais si j’en avait besoin ? Si la voiture me lâche et que je dois la faire remorquer ?

    Alors on continu… régulièrement on vide les placards, on profite d’une maison agréable à vivre pendant quelques temps. Puis le vide se rempli à nouveau. Il parait que la nature à horreur du vide, mais moi j’aime bien 😉

  3. Je viens de lire l’article et c’est vrai qu’on ne prend pas assez le temps dans nos vies actuelles. Combien de fois on ne se surcharge pas soi même en faisant plusieurs choses en même temps. En fait on doit bien sûr se fixer des objectifs quels qu’ils soient mais y arriver à notre rythme. Je le fais de plus en plus souvent grâce au minimalisme. Le simple exemple du nettoyage est criant de vérité. Quand mes pièces étaient remplies et encombrées, le nettoyage se faisait en plusieurs étapes. D’abord du rangement, ensuite du dépoussiérage pour finir par enfin passer un coup de propre. Depuis que j’ai fais «de la place », j’ai vraiment le temps puisque moins à faire. Du coup le temps libre gagné peut servir à autre chose ou à ne rien en faire faire comme tu le dis si bien. Au final la slow Life où certains de ses composants sont complémentaires au minimalisme je trouve. Écouter son corps ou d’un moins essayer est le début de toute chose.

  4. Pingback : Pourquoi avoir un dressing minimaliste?

  5. Pingback : Cuisiner dans une cuisine minimaliste

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.