bonheur

Peut on acheter le bonheur et la joie grâce à l’argent?

//
Posted By
/
Comment1
/
Categories,

Peut on acheter le bonheur?

L’un des premiers conseils que l’on donne à tout investisseur, c’est de garder 3 à 6 mois de dépenses courantes sur un compte disponible et de placer tout le reste sur des supports qui rémunèrent mieux.

Mais ces chiffres sont peu suivi et une récente étude constate que l’on observe une corrélation entre le montant de ses liquidités et le bonheur. Le maintien d’un bon niveau de liquidités semble améliorer notre sentiment de bien-être. Et cette corrélation se poursuit même après avoir modifié les revenus, les dépenses et autres investissements, ainsi que l’âge et la qualification de l’emploi. En d’autres termes, quel que soit le montant de notre patrimoine et quel que soit le revenu que nous ayons, nous ne sommes vraiment heureux que lorsque nous avons un gros paquet de cash disponible immédiatement! (ou au moins un compte en banque bien fourni!)

D’un point de vue purement comptable, il est totalement irrationnel que quiconque ait besoin de garder beaucoup de liquidités. Du moins au-delà de ce qui est nécessaire pour couvrir les besoins de dépenses à court terme. Mais d’un point de vue psychologique tout cela est compréhensible. Si l’argent que l’on possède est bloqué en immobilier, en obligations etc…nous n’avons pas l’impression que cet argent existe. Rien ne remplace de toucher un billet ou de savoir que l’on peut dégainer la carte bleue quand on veux!  Même si nous avons un revenu suffisant et des actifs suffisants pour préparer l’avenir, nous ne sommes pas satisfaits tant que nous n’avons pas également beaucoup de liquidités!  Nous préférons une liasse de billets dans la poche plutôt qu’un placement plus rentable mais bloqué 10 ans!

En conséquence, plutôt que d’encourager toujours les clients à placer leurs liquidités disponibles, peut-être serait-il préférable pour les conseillers financiers de commencer en demandant à leurs clients :«Combien d’argent vous faut-il de disponible pour vous sentir rassuré face à l’avenir et dormir sur vos deux oreilles?», puis investir ce qui reste. Parce qu’en fin de compte, pourquoi investir le maximum d’argent au meilleur taux si celui ci ne nous rends pas plus heureux?  Alors qu ‘à contrario avoir plus d’argent disponible rend plus heureux ! S’il l’on change de point de vue on peut voir cet argent disponible non pas comme une perte de dividendes futurs mais comme l’achat d’un peu plus de bonheur immédiat!

Est-ce que consulter votre compte bancaire vous rend heureux?

Comme le dit le vieux dicton, “l’argent ne fait pas le bonheur”, mais il y contribue!  Au moins dans une certaine mesure. Des études prouvent que notre bonheur est corrélé avec de la façon dont nous dépensons notre argent . Et d’autres études ont montrées que gagner plus nous rendrais plus heureux jusqu’à un seuil de 4900€ par mois.

Le secret pour être riche enfin dévoilé http://epargnersanssepriver.com/secretrichee/

L’étude dit : “Au-delà de 4900€ par mois (…), une augmentation du revenu n’amène ni à ressentir du bonheur ni à être soulagé du malheur ou du stress, même si cette hausse des revenus continue à améliorer l’évaluation que les individus font de leur vie», écrivent les deux économistes. Autrement dit, gagner toujours plus d’argent renforce le sentiment d’avoir réussi sa vie mais ne rend pas nécessairement plus heureux.

Peut-être que 4900€ est un seuil au-delà duquel des hausses de revenus n’améliorent plus la capacité des individus à faire ce qui compte le plus pour leur bien-être émotionnel, comme de passer du temps avec ceux qui leur sont chers, éviter la douleur et la maladie, et profiter de leurs loisirs», ont encore avancé les auteurs.

Une autre étude à constatée que les gens classaient leur argent en trois catégories – actifs, revenus actuels et revenus futurs – et a affirmée que toutes ces catégories ne contribuaient pas de manière égale à notre bonheur et à notre bien-être émotionnel. Par exemple, nous ne sommes pas trop affectés par notre manque de revenus futurs (par exemple le montant de notre retraite) si nous disposons de suffisamment d’actifs et de revenus stables aujourd’hui (nous satisfaisons 2 des 3 catégories). Or, à l’inverse, nous sommes plus angoissés malgré des revenus substantiels – plus que suffisant pour couvrir nos besoins futurs – si nous si n’avons pas suffisamment de liquidités actuellement.

Une étude récente de Ruberton, Gladstone et Lyubomirsky a analysé 585 clients d’une banque britannique, leurs comptes bancaires, leurs revenus et leurs dépenses puis à examiné ces clients pour mesurer leur niveau de satisfaction dans la vie et leur sentiment de bien-être financier.

Les résultats ont révélés que le montant des liquidités disponibles de quelqu’un était en corrélation avec le bien-être financier et la satisfaction dans la vie. En fait, les liquidités disponibles avait une relation plus forte avec le bonheur que les revenus, les dépenses, les investissements ou l’endettement!

Plus important encore, les chercheurs ont constaté que la corrélation entre les liquidités et les mesures de satisfaction du bien-être est demeurée stable même après avoir modifié toutes les autres variables financières. En d’autres termes, l’étude a révélé que le cash disponible était associé à la satisfaction dans la vie et au bien-être, peut importe combien la personne avait déjà comme revenus ou comme investissements et combien elle dépensait. Le cash a eu un impact direct sur le bien-être financier perçu et c’est l’amélioration du bien-être financier qui a mené à une amélioration de la satisfaction dans la vie.

On peut également noter dans cette étude qu’un bon matelas d’argent liquide disponible indépendamment de la richesse ou du revenu , semble conférer un sentiment de sécurité financière qui, à son tour, associé à des sentiments positifs amène la satisfaction dans la vie.

Ou dit plus simplement, les personnes riches avec très peu d’argent disponible peuvent se sentir plus en difficulté financièrement que les personnes pauvres qui possèdent plus d’argent disponible!

Plus d’argent rend t’il plus heureux?

Il semble qu’on puisse, au vue des résultats de cette étude, conclure que les gens disent qu’ils se sentent plus heureux lorsqu’ils ont beaucoup d’argent disponible. Néanmoins il est important de noter que l’étude a trouvé un «effet décroissant» substantiel dans la relation entre l’argent disponible et le bonheur.

Un diagramme de cette étude montre que pour obtenir 1 point de bonheur en plus (sur une échelle de 20 points), il fallait multiplier son compte en banque par 10!  Cela signifie donc 1 point de bonheur de gagné si l’on passe de 1 € à 10 € de trésorerie, 1 point de 10 € à 100 €, 1 point de 100 € à 1 000 €, 1 point de 1 000 € à 10 000 €, etc. A un certain niveau ce n’est pas le montant gagné qui augmente le bonheur mais les 0 en plus. Passer de 1 € à 10 000 € rendrait nettement plus heureux que de passer de 10 000 € à 20 000 €.

Bien sûr, cela ne signifie pas que cette échelle fonctionne pour tout le monde pareil. Il y a des gens qui ont besoin de moins d’argent disponible pour être heureux et d’autres beaucoup plus. On peut néanmoins noter qu’à partir de 10 000€ de liquidités il est de plus en plus difficile de gagner 1 point de bonheur. Cette somme peut être considérée comme un point d’inflexion du bonheur.

Comment l’age doit il affecter votre stratégie d’investissement  http://epargnersanssepriver.com/comment-lage-doit-il-affecter-votre-strategie-dinvestissement/

En outre, il est important de noter qu’une corrélation est juste – une co-relation entre deux facteurs. Elle ne prouve pas que de plus gros montants de liquidités entraînent obligatoirement une plus grande joie. Il est possible, peut-être, que ceux qui sont déjà heureux dans leur vie, et donc plus optimistes, sont plus susceptibles de garder de l’argent disponible afin de s’en servir en cas d’opportunités. Il se peut aussi que les gens qui ont le plus de compétence dans le domaine financier et qui sont confiants quant à leur capacités d’investisseur sont également plus susceptibles d’appliquer ces connaissances et ces compétences en gardant un niveau plus élevé d’argent sur un compte disponible à tout moment afin d’investir. Ce qui signifie que c’est en fait leur compétence financière qui entraîne les gens à avoir à la fois un solde de trésorerie plus élevé et un sentiment de bien-être plus important.

Garder assez de liquidités afin de se sentir heureux.

Nous avons vu qu’il existe un lien très clair entre le niveau de liquidités disponibles et le bonheur. Le fait de détenir une somme importante de cash permet aux gens de se sentir plus heureux.

Oui mais pourquoi?

Cela peut s’expliquer par le fait que ces liquidités reflètent la réalité financière des gens.

La difficulté financière exprimée par ceux qui ont peu ou pas de liquidités ne doit pas être seulement considérée comme un ressenti car elle est sûrement réelle!  Un montant de liquidités extrêmement faible suggère que le ménage manque d’une épargne de précaution et peut déjà avoir du mal à faire face à des imprévus financiers . D’après certaines études on apprend que les consommateurs réagissent plus négativement à la diminution de leur richesse (revenus et/ou patrimoine) qu’ils ne réagissent positivement à leur augmentation. Par conséquent, il est logique que ceux qui luttent pour maintenir leur niveau de vie, sans argent de coté, et subissent une diminution de leur revenus de façon temporaire soient moins heureux que ceux qui sont plus riches avec une épargne de précaution conséquente afin de faire face au futur.

Le point clé de cette recherche révèle que des niveaux plus élevés de liquidités ont été associés à des améliorations du bien-être financier, quelque soit le revenu ou le niveau de richesse . En d’autres termes, peut importe que le ménage ait réellement besoin d’une plus forte épargne de précaution, il y a une amélioration du bien-être financier lorsqu’il augmente ses liquidités!

Pour en savoir plus sur l’épargne de précaution http://epargnersanssepriver.com/5627-2/

D’un point de vue classique quant à l’investissement, le désir de détenir des montants substantiels de liquidités est inutile et / ou est totalement contre-productif . Le fait de détenir de l’argent est généralement considéré comme une «erreur» d’investissement, et c’est quelque chose qu’un bon investisseur peut corriger en « mettant l’argent au travail ».

Pourtant, même si cela peut être encore vrai pour une perspective d’investissement pur, cette nouvelle recherche sur les liquidités et le bien-être financier suggère que l’investissement intégral de la trésorerie d’un investisseur peut effectivement avoir un impact émotionnel négatif qui n’est pas nécessairement compensé par des rendements plus importants. On considère que choisir de conserver un solde de trésorerie substantiel n’est pas une «décision d’investissement inefficace», mais plutôt une décision d’ «acheter plus de bonheur»!

Malgré toutes ces explications, une question se pose toujours : Quel montant de liquidités doit garder un investisseur afin d’être totalement heureux?

Les chercheurs ont trouvé une relation entre le bien-être financier et les sommes d’argent disponibles. Mais est ce que tous les actifs sont comptabilisés? Est ce que les investissements qui ne sont pas immédiatement disponibles, mais très rapidement, comme les obligations, comptent? Les actions et les trackers qui peuvent être vendus «à tout moment» peuvent-ils rendre aussi heureux un investisseur que du liquide?

De même, qu’en est-il du crédit?  Créer une dette qui nous apporte des liquidités nous rend elle heureux?  Ne sommes nous pas plus heureux une fois la dette remboursée?  De manière étonnante, la réponse semble être non!  Il n’est pas rare que les personnes possèdent un compte épargne bien fourni mais également des dettes. Ce qui suggère que le désir d’avoir de l’argent liquide est si fort que de l’utiliser afin de rembourser ses dettes puis de ré-épargner plus tard ne nous rends pas aussi heureux que de garder une belle somme visible sur notre compte bancaire!

Rembourser vos dettes plus rapidement vous intéresse?  http://epargnersanssepriver.com/credits/

Néanmoins, tout ce que cela suggère, que ce sont les conseillers financiers qui poussent les clients « à investir le maximum d’argent possible » qui pourraient causer un stress financier plus important, même si mathématiquement et financièrement parlant ils ont raison. Il est même concevable que des clients «en surinvestissant» leur argent (dont ils n’ont pas besoin à des fins financières, mais qui auraient pu être nécessaires à des fins psychologiques) peuvent être plus susceptibles de paniquer dans des marchés volatils tels que la bourse! Connaître vos besoins de trésorerie et de liquidités est important afin de faire de bons investissements dénués d’émotions parasites!

Qui vous conseille en matière financière? http://epargnersanssepriver.com/qui-vous-conseille-concernant-votre-argent/

Il faut bien comprendre que tous les placements financiers qui rapportent sont de nature plus volatiles. Si ces placements vous rapportent, ils augmentent potentiellement votre trésorerie. Et si ils augmentent votre trésorerie, ils augmentent forcément votre stress!

Afin de diminuer votre stress il vous faudra donc régulièrement vendre des actions gagnantes, des obligations enfin ce qui vous rapporte de l’argent afin de disposer d’un montant de liquidités qui vous permettra d’investir tranquillement et de dormir sur vous deux oreilles!

Mais nous devons reconnaître que, dans un monde où les êtres humains ne sont pas toujours parfaitement rationnels, la stratégie optimale d’investissement optimale (ne garder qu’une épargne de précaution minimale et investir les liquidités supplémentaires)- peut ne pas rendre les clients plus heureux.

Commencez donc par vous poser la question : quelle somme dois je garder disponible afin de me sentir en sécurité?  Et ensuite seulement commencez à penser aux solutions qui s’offrent à vous afin d’investir.

Alors qu’en pensez vous ? Est-ce que avoir plus de liquidités aide vraiment à mieux dormir la nuit? Avoir beaucoup d’argent rend il plus heureux ? J’attends vos avis!

 

 

1 Response

  1. Pingback : L'histoire du pêcheur mexicain et du banquier d'affaire.

Leave a Reply