vivre de sa passion

Vivre de sa passion ou s’assurer un revenu?

//
Posted By
/
Comments2
/
Categories

Vouloir vivre de sa passion est une idée répandue. Beaucoup de personnes que je connais ou avec qui j’ai eu l’occasion de discuter me disent que l’emploi qu’ils occupent actuellement ne correspond pas à l’emploi qu’ils rêvent de faire.

Sur internet, fleurissent les blogs, les vidéos qui nous montrent de gens heureux de faire ce qu’ils font pour gagner leur vie et gagnent pas mal d’argent. Il y a des personnes, dont je regarde les vidéos ou écoute les podcasts qui sont payés pour voyager…Cela laisse rêveur! Il y a surement des menteurs dans le tas mais je pense que quelques uns vivent réellement de leurs passion. Tout cela est rendu possible grâce à internet. Alors? Pourquoi pas vous? Oui, oui, faire le travail de vos rêves est possible!

En cherchant un peu sur internet, vous trouverez de nombreux articles qui parlent de personnes qui quittent leur travail ennuyeux pour vivre leurs rêves. Vous en trouverez également qui expliquent pourquoi ils font le chemin inverse et quittent leur boulot passion pour un emploi moins palpitant mais souvent plus stable.

J’exerce un travail ennuyeux la journée et ce blog est ma bouffée d’oxygène professionnelle. Il me permet de m’épanouir intellectuellement. Il me permet également d’augmenter mes revenus et j’espère que cela ne va pas s’arrêter. Je pourrais passer plus de temps encore sur le blog, publier 2 articles par semaines, améliorer la visibilité etc… mais cela serait au détriment de ma vie de famille.

Le rapport entre le travail et la passion est un sujet qui m’intéresse depuis longtemps. J’ai longtemps cru et je crois encore que l’on peut faire un travail qui nous passionne.

Pourquoi je n’exerce pas un emploi passion à plein temps?

Lorsque j’ai arrêté mes études à 21 ans, j’étais dans le flou le plus total. J’avais la partie théorique de mon diplôme d’éducateur sportif mais je n’avais pas la partie pratique. Le niveau requis pour l’obtenir était trop élevé pour moi. Mon rêve de devenir entraineur sportif s’envolait et il me fallait trouver quoi faire de ma vie. Je me suis inscrit à pole emploi qui m’a proposé, avec mon CV sans diplôme, de faire un emploi alimentaire…

J’ai donc enchainé les petits contrats, la précarité, le chômage. Vers 22-23 ans, La Poste m’a proposé un CDI mais au salaire minimum. A l’époque, j’esperais gagner beaucoup plus d’argent que cela et je n’avais pas cru que mon manque de diplômes allait autant me bloquer professionnellement. J’ai donc refusé. Je voulais faire un travail qui me passionnais et qui me rapporterai de l’argent. Je savais que pour exercer un emploi “passion” il fallait un talent supérieur à la moyenne et une grosse capacité de travail. Niveau travail, je ne comptais pas mes heures mais niveau talent avais-je le niveau requis?

Après quelques réflexions quant à mes capacités, j’ai tenté ma chance dans le poker en ligne. Je ne vais pas tout détailler mais j’ai vécu 2 ans grâce à mes gains mais la pression psychologique était trop forte et j’ai préféré trouver un travail stable.

Alors oui, vivre d’un travail “passion” était possible, je l’avais fait. Mais pour en vivre correctement, il faut un talent monstre et beaucoup de travail. J’ai joué 10h par jour au poker pendant 2 ans et je peux vous dire que le coté “passion” avait un peu disparu, c’était devenu mon travail! Une routine…

Mon blog, ma passion

Le blog me permet de combiner travail et passion. J’y consacre quelques heures chaque semaine en plus de mon emploi actuel. Et cela me permet d’arrondir mes fins de mois.

Mon but est de faire grandir mon blog, mon patrimoine immobilier et boursier afin de m’assurer un revenu confortable et de changer de travail. Je veux pouvoir faire un emploi le jour qui me convienne sans avoir à me soucier de l’argent. Pour cela, j’économise 30% de mes revenus chaque mois et je les investit. Je réduis également mes dépenses. Tout cela afin d’être libre plus tôt, avant la retraite.

Pourquoi vouloir faire un travail “passion”?

Plus les années passent et plus je me rends compte que le passe vite. J’ai 36 ans et je me demande encore: “qu’ai-je envie de faire dans la vie?” Quelle est ma place dans cette société, à quoi puis-je être utile? Tout ce que je sais c’est que je ne suis pas à ma place dans mon emploi actuel. Et dans aucun emploi de ce genre. Tous ces train-train, ennuyeux et routiniers….Ce n’est pas pour moi.

Je ne veux plus me réveiller tous les matins et me dire que ma journée va être exactement la même que la veille et attendre avec impatience l’heure du départ afin que ma vie commence enfin, me plaindre à la machine à café tous les jours, concernant mon chef ou commenter l’actualité. Ce n’est pas quelque chose que je fais et je ne le ferai pas mais je ne veux pas devenir comme tous mes collègues zombies.

Je veux continuer mon blog (qui deviendrait ma source de revenu principale) et avoir un travail que j’aime, que mes journées soient agréables.

Aujourd’hui j’ai 36 ans (WOOOHOO, déjà !). Je pense que c’est la dernière limite pour changer de voie. J’ai essayer de postuler pour être agent immobilier mais cela n’a pas fonctionné, je n’ai pas le profil…Suis-je trop vieux, trop jeune, pas assez diplômé pour pouvoir réussir et faire un emploi que j’aime? Je vais essayer et je saurai. Pour le moment je n’en sais rien mais je vais garder ma motivation afin de réussir.

J’ai essayé de vivre d’un travail passion et j’ai du ensuite choisir la stabilité pour épargner mes nerfs. Ensuite, j’ai cumulé emploi passion et emploi alimentaire. Le compromis est bon mais j’aimerais que l’emploi alimentaire me prenne moins que 35h par semaine.

Quel est le risque de vivre de sa passion?

L’instabilité! Le changement! Pas évident de changer une routine bien huilée! La peur également qu’un travail plaisant me prenne également trop de temps. Je ne veux pas mettre ma vie sociale et ma vie familiale entre parenthèses. Et puis quitter un CDI pour un CDD? Ce n’est pas un bon choix actuellement. Nous investissons dans l’immobilier locatif actuellement et un bon dossier ça compte pour obtenir un prêt. J’ai également mon crédit immobilier à rembourser. Alors un travail passion, oui, mais pas à n’importe quelles conditions.

Alors, le bon choix est peut-être de continuer ma vie actuelle. Travail alimentaire le matin, blog l’après midi. Le prix à payer est lourd, je perds 7h de ma vie par jour. Comment faire pour changer? Gagner plus d’argent avec mon blog et réduire mon temps de travail. Cela me permettrais de profiter plus de la vie.

Un emploi passion, une bonne idée?

D’après mon expérience de travail passion, je peux vous affirmer quelque chose. Votre travail n’est qu’une partie de votre vie. Vous ne deviendrez peut-être pas une personne beaucoup plus heureuse simplement parce que vous faites le travail qui vous plait le plus. Vous devez tenir compte du fait que votre passion ne soit plus votre passion mais dorénavant votre travail. Et cela aura des conséquences. Trouver un juste équilibre en travail et passion voilà la clé du succès.

Doit-on garder le travail d’un coté et les passions de l’autre? Un moment pour gagner de l’argent et un moment pour s’amuser? Peut-on combiner les deux?

Cela dépend de vous. Pour certains mélanger travail et passion est génial. Pour d’autres le mélange ne prend pas. Posez vous les bonnes questions afin de déterminer si faire un travail passion est fait pour vous.

Avez-vous déjà pris du plaisir dans votre travail? Si vous en avez pris et que vous n’en prenez plus, demandez vous ce qui a changé. Que devriez vous faire pour que votre travail redevienne un plaisir?

Si vous n’avez jamais pris de plaisir dans votre job, je comprends que vous ayez envie de quitter votre travail très vite! Malgré tout, réfléchissez bien et voyez si votre travail vous laisse assez de temps pour pouvoir accomplir vos passions. N’oubliez pas que vous avez un revenu fixe et que si vous deviez gagner votre vie avec votre passion cela n’en serait peut être plus une. Faire les choses par plaisir sans obligation de résultats ou avec obligations de résultats pour pouvoir vivre, ce n’est pas du tout pareil!

Soyez réaliste lorsque vous vous imaginez vivre de votre passion

Imaginez une journée type dans votre emploi passion. Quelle sera votre vie si votre projet réussi, si votre projet échoue. Que se passera-t’il? Envisagez tous les cas de figure. Avez-vous plus à gagner qu’à perdre? Plus à perdre qu’à gagner? Sur une échelle de 0 à 10, quelle note donneriez vous à votre vie professionnelle? Si vous changez de voie et que cela échoue, quelle note pourriez vous avoir? Serais-ce difficile de revenir au niveau actuel? Posez vous un tas de questions et décidez de ce qui est bon pour vous.

Alors ? Travail alimentaire ou travail passion ? Peut-être les DEUX ?
Avez vous des conseils à donner à ceux qui veulent vivre de leur passion?
Pensez-vous qu’il est possible de trouver l’emploi de vos rêves ?

2 Responses

  1. David T.

    C’est marrant, tu as fait ce que j’aimerais faire : vivre du poker.
    En fait je ne rêve pas de devenir pro, mais semi-pro oui. Mais c’est sûrement qu’un rêve, je stagne aux plus petites limites depuis tellement longtemps (j’ai fait beaucoup de retraits, plusieurs centaines d’€ en jouant en NL2, la plus basse des limites).

    Et puis le poker est tout sauf quelque chose de cool. Un jour tout va bien se passer, les tirages de ceux d’en face ne vont pas rentrer et tu leur prendra beaucoup, ou alors pile au moment où tu aurais besoin de chance tu vas en avoir (tu as 55 sur un flop, 5A9 et le gars en face montre 99… et tu touches ton dernier 5 pour un carré chanceux).
    Et puis d’autres jours rien ne vas, dès que tu tentes un trucs le gars en face à systématiquement la meilleures main possible, ou alors il va finir par toucher un truc complètement improbable alors que tu avais misé gros tout le long…

    Bref, le poker c’est de l’argent facile très dur à gagner et franchement j’ai un énorme respect pour ceux qui font ou ont fait ça de façon professionnelle. Juste pour info, c’était du temps du .com ou du .fr ?

    Mon travail non plus n’est pas une passion, mais finalement je l’aime bien et c’est très varié vu que je le fais en tant qu’intérimaire. Mais c’est sûr que vu que notre temps sur cette Terre n’est pas illimité, on aimerait pouvoir y passer le moins de temps possible.

    En tout cas j’insiste depuis le début de l’année pour essayer de passer à terme semi-pro au poker. Pas avec une grande réussite, mais j’insiste quand même. De toute façon je n’ai pas mis un centime dans le jeu, donc je joue gratuitement (en tout j’ai mis 20€ à l’ouverture du .fr, j’ai ensuite tout retiré et j’ai regagné des sous avec mes points fidélité sur le site, en tout j’ai plus de 400€ de bénéfice, ce qui mis à un taux horaire est juste ridicule).

    1. J’ai joué du temps du .com au début de l’essor du poker avec les émissions sur canal+ présentées par Bruel et Balbir. Il y avait plus de “pigeons” qu’aujourd’hui. Tu peux monter les limites si ta bankroll te le permet. Avec 400€tu peux jouer en NL10 tranquillement et le niveau n’est pas très différent de la NL2. A partir de la NL50 il faut commencer à jouer la psychologie et les joueurs, cela deviens plus compliqué.
      Ps: La chance fait partie de jeu mais c’est dur quand cela ne tourne pas comme tu le souhaite!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.