Assurer son animal: le meilleur moyen de faire face aux imprévus

Image principale de l'article Assurer son animal: le meilleur moyen de faire face aux imprévus

Assurer son animal a un coût. L’achat d’une petite boule de poils naît souvent d’un coup de cœur, d’un coup de tête. Pourtant, il faut savoir qu’accueillir un chien ou un chat dans son foyer n’est pas une mince affaire et qu’il est nécessaire de bien réfléchir avant de se lancer. En effet, en plus de l’attention et de l’affection que vous lui porterez, vous devrez aussi prendre soin de votre animal et de sa santé. Des frais que l’on n’envisage pas toujours dès le départ.

Une augmentation incroyable des frais de vétérinaire

En 10 ans, on estime que les frais de vétérinaire ont augmenté de plus de 70%, si bien qu’aujourd’hui, un français sur deux a du mal à les payer. Si on a malheureusement souvent tendance à l’oublier, il est important de préciser qu’un animal, comme un homme, peut subir des accidents ou des maladies au cours de sa vie. Parmi les frais de santé, on compte les visites annuelles de contrôle, les possibles opérations chirurgicales, les traitements de longue durée dus aux maladies ou encore l’hospitalisation. Des frais, qui peuvent s’élever à 500€, voire 1000€ selon les prestations.

Assurer son animal pour le protéger tout au long de sa vie

Alors, pour faire face aux dépenses de santé imprévues de votre chat ou de votre chien, vous pouvez opter pour l’assurance. C’est ce qu’ont choisi plus de 15% des français. Comme pour les hommes, l’assurance va, selon la formule choisie, couvrir les frais de santé de votre compagnon à quatre pattes. L’objectif : faire face à des soins trop élevés ou à répétition grâce à des remboursements. Cela est d’autant plus important que les animaux vivent de plus en plus âgés. On parle de 11 ans en moyenne pour le chien et de 15 à 20 ans pour le chat. Enfin, certaines races sont plus sujettes aux maladies que d’autres, il est donc important de prendre cela en compte au moment de choisir votre formule d’assurance. Mais ce n’est pas tout, sachez que selon la formule choisie, vos remboursements pourront aussi concerner les produits d’entretien (shampoings, lotions…).

Comment assurer son petit compagnon?

Faut-il assurer son chien? Nous vous conseillons d’assurer votre animal de compagnie dès son plus âge. En effet, passés 8 ans, les assurances ne sont plus d’accord pour le faire.  En revanche, une fois assuré, il le sera pour toute sa vie. De plus, n’attendez pas que votre animal soit malade pour choisir une complémentaire. Le montant de la cotisation est évalué en fonction de la race, de l’âge, de l’état de santé, mais aussi des antécédents de votre chat ou de votre chien. Enfin, sachez qu’avant de vous lancer, il est important de comparer les offres proposées. Regardez bien les différentes formules, le plafond limite, la franchise, le délai de carence ou encore l’adhésion à la charte des vétérinaires.
Vous l’avez compris, l’assurance chez l’animal, contrairement à l’homme, n’est pas obligatoire. Pour autant, elle permet de protéger votre compagnon, tout en vous évitant de gros frais imprévus.

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.