Une interview avec un travailleur en remote ou télétravailleur.

Image principale de l'article Une interview avec un travailleur en remote ou télétravailleur.

Les manières de travailler évoluent. Dans certaines entreprises, nous ne sommes plus obliger d'aller au bureau tous les jours et faire des heures imposées. Ces entreprises développent le travail en remote. C'est à dire que les gens télétravaillent la majorité du temps depuis chez eux.

Mon ami Terry fait parti de ces "nouveaux" travailleurs et m'a accordé une interview. J'espère que cela vous plaira!

1) Peut tu expliquer ton travail en quelques mots ?

Je suis développeur front-end, mon rôle est de développer des fonctionnalités sur des applications web ainsi que de les maintenir. Je travaille également à l'intégration de design et je fais un sorte de rendre l'application non seulement agréable à regarder mais aussi et surtout à faciliter sa compréhension et son utilisation. C'est un métier où l'on passe beaucoup de temps sur des outils dans le cloud (travail envoyé sur serveur distant, messagerie instantanée type Slack etc.) donc qui se prête naturellement au remote. Le fait d'être dans un bureau ou n'importe où avec une bonne connexion internet importe peu au final.

2) Qu'est ce qui change le plus dans ton quotidien de ne pas travailler dans un bureau mais en remote?

Au quotidien les différences avec un travail en présentiel sont surtout au niveau des échanges verbaux qui sont moins systématiques que lorsque qu'on travaille dans un bureau. On prend un café tout seul ou avec des inconnus si l'on est en co-working. Aussi on a la responsabilité de bien se gérer et de se responsabiliser face à ses objectifs (pas une énorme différence avec un travail dans un bureau). Un des gros avantages est la concentration : on ne va pas être perturbé par les coups de fils des commerciaux ou les conversations des collègues ce qui est un gros plus dans un métier où la concentration est essentielle.
Autre avantage je peux travailler d'où je veux ; un collègue m'a raconté être parti à Madrid pour le weekend et il a pu travailler de là-bas lundi et mardi pour pouvoir profiter de la ville le soir deux jours de plus, je trouve ça fabuleux.

3) A quoi ressemble une journée type?

La journée type est à peu de chose près la même quand dans un bureau. On lit ses mails, on consulte son agenda en début de journée pour planifier son déroulement. Lorsqu'on travaille en méthodologie Agile, tout est planifié en amont sur une deux ou trois semaines. Les tâches à réaliser sont donc pour la plupart connues à l'avance.
Là où la journée type diffère le plus c'est dans la sphère privée où j'ai l'impression de voir ma famille un peu plus.
Niveau organisation je préfère me lever tôt et prendre le temps de déjeuner. J'emmène ma fille chez sa nounou (à pied, pour s'aérer quand le temps le permet). Ensuite un peu de veille technique sur différents canaux pour rester au fait de ce que fait la communauté.  Si j'ai un peu de temps ce qui devient rare je travaille sur des projets/sujets personnels pour continuer à progresser. Ensuite vient la journée de travail !! C'est génial la quantité de chose que l'on peut faire lorsqu'on a pas une heure de transport.

4) Est-ce intéressant financièrement? Des dépenses diminuées par rapport au travail standard ?

Tout dépend de son employeur et des avantages qui ont été négociés. On a des dépenses de transports en moins mais on dépense plus en nourriture par exemple en café alors que dans les boites tech il est toujours pris en charge par l'employeur. Mon entreprise actuelle paie souvent des plats ou des goûters (ce qui est vraiment sympa) mais je n'en profite pas par exemple.
Autre source potentielle de dépenses le coût d'un abonnement dans un espace de co-working.

5) Quelles sont les contraintes du travail en remote?

Le plus gros enjeu selon moi c'est l'organisation de son travail; c'est à dire de faire en sorte que celui-ci ne déborde pas trop sur la vie privée. L'idéal, je pense, étant d'avoir une pièce de son logement dédié au travail et de s'imposer des horaires qui sont cohérentes avec les estimations de ses tâches et la vie de ses collègues au bureau, sinon ça peut vite devenir l'enfer.
Aussi lorsque j'ai commencé à travailler en remote j'ai eu tendance à chercher la performance, à avoir des pauses repas minutées etc. mais cela ajoute du stress qui n'est pas nécessaire et j'ai arrêté de me rendre malade avec l'horloge. L'essentiel étant de maintenir le cap sur les objectifs fixés, de rester en forme et de ne pas s'ajouter de stress inutile.
Autre contrainte : l'inclusion dans l'entreprise. Lorsqu'on travaille à distance on a souvent qu'un pourcentage d'une information alors qu'au bureau on peut suivre un échange et être intégré aux conversations, ça peut être frustrant. Dans mon précédent job je n'avais aucune infos et je n'ai jamais réussi à me sentir à l'aise.
Il arrive qu'on ne vous contacte quasiment pas de la journée donc si on a vraiment besoin de beaucoup d'interaction sociale mieux vaut je pense opter pour le télétravail partiel qui fonctionne bien.

6) Bilan: Pour ou contre le remote?

Je suis largement favorable au travail en remote si l'on est fait pour ça et que l'entreprise qui vous emploie joue autant le jeu que vous. Il faut être autonome et responsable sinon ça ne peut pas fonctionner.
Le télétravail est devenu une tendance et je pense sincèrement que tout le monde ne s'épanouira pas dans ces conditions de travail. J'ai récemment lu des résultats d'études poussées qui font état d'un taux de dépression et de burn-out qui est en hausse chez les salariés en remote par rapport à la moyenne nationale. Mais je n'irai pas à dire comme beaucoup de grincheux qu'il s'agit d'une nouvelle surexploitation des employés ; jamais on ne m'a demandé de comptes sur mon quotidien l'essentiel étant que le travail soit bien effectué dans les temps et que les échanges avec moi se passent naturellement.
Malgré tout je suis conscient que j'exerce un métier privilégié et que dans certains secteurs on peut assister à certaines dérives.
Le télétravail impose une relation de confiance entre l'employé et l'employeur et je trouve cela très sain.
Autre point très positif vous pouvez travailler avec un employeur dans une autre ville ou à l'étranger ce qui présente beaucoup d'avantages. Ce qui est également un bénéfice pour les entreprises qui ne parviennent pas à embaucher localement.
Que pensez vous du remote? Cela pourrait vous intéresser de travailler de cette façon?
J'ai bu 3 cafés pour réaliser cette interview. Vous payez le votre?

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *